About

 

Who we are

Nous avons créé June Twenty First en 2007.
Nous étions des publicitaires, qui s’étaient rencontrés chez devarrieuxvillaret, une agence déjà pas comme les autres où nous formions une grande partie du management. Nous avons décidé de faire une agence indépendante, neutre en terme de média, ouverte à la transformation digitale et à la révolution qui s’annonçait.

 

What we do

Brand Experience,
B to B,
Content Strategy,
Content Factory,
Corporate Branding,
Design,
Digital Transformation,
Social Hub,
Social media Strategy,
Store Transformation,
Technology

 

What we think

Longtemps les marques ont gagné…
Choyées par leurs propriétaires, désirées par les consommateurs, elles étaient devenues les actifs les plus précieux des entreprises…
Et la révolution digitale est arrivée.
Elle a donné à chacun les moyens de savoir et de partager.
Et une autre réalité s’est fait jour.

 

LA FIN D’UN RÊVE

Mises à nue, les marques désormais ne font plus rêver, ou plutôt leur manière de faire rêver ne fait plus rêver.
Les entreprises, qui se cachaient derrière leurs marques, doivent maintenant affronter la transparence, tenir compte de l’importance de leurs collaborateurs, de leurs fans et de leurs opposants, et surtout de leurs clients. Tous ceux dont on parlait toujours mais qui en réalité n’avaient ni la parole ni les moyens d’être entendus.

 

PLACE A L’ENTREPRISE-MEDIA

Pour assumer cette ambition, l’entreprise doit se transformer.
Chacun de ses actes portant désormais un message, elle doit devenir un média.
Devenir un média pour retrouver sa place dans le jeu économique.
L’entreprise-média a conscience qu’à tout moment, elle peut être zappée.

 

LA BATAILLE DE L’ATTENTION

Devenue un média, l’entreprise sait que la bataille de l’attention et de l’audience est de tous les instants.
Elle cherche donc en permanence à faire partager ses convictions, à intéresser, à surprendre, et aussi à émouvoir.

 

FAIRE COMMUNAUTé

Elle a conscience de son rôle et sait qu’au travers de ses propos comme de ses actes ou de ses valeurs, des gens se retrouvent.
Salariés, clients, prestataires, observateurs, ils forment cette communauté composite qui devient le premier actif de l’entreprise-média.
Plutôt que de s’adresser à une foule d’inconnus, c’est avec cette communauté que l’entreprise-média échange en priorité.
Elle se mobilise pour assurer le développement de sa communauté, tient compte de ses contributions et s’appuie sur son dynamisme pour servir de relais à ses messages et à ses actions.
Rien d’étonnant alors que l’entreprise-média désinvestisse le mass advertising pour réinvestir les contenus, découvrir les forces du dialogue et piloter l’expression de milliers de sources.